Impact sur les conditions de travail et d’exercice du métier.

81,6 % des enseignant.es déclarent que la réforme a un impact négatif ou très négatif, même si celles et ceux exerçant sur 8 demi-journées sont légèrement moins sévères avec 78% de jugements négatifs.

Le travail collectif n’a pas été favorisé et la vie personnelle a été impactée. Les enseignants déclarent ne plus avoir le temps nécessaire pour faire des retours sur leurs pratiques, pour consacrer du temps à la recherche de documents et pour travailler en équipe.

Le travail après la classe de l’enseignant est impacté car, pour 55% d'entre eux, les salles de classes sont utilisées pour les activités périscolaires.



Ce que vous en dites

« Le mercredi était souvent utilisé pour préparer des leçons chronophages en terme de préparation (ex: expériences scientifiques qui demandent du temps de recherche, de faire des achats, etc.). Il est bien plus difficile de passer du temps à la préparation de ce genre de leçon alors que nous n'avons que le mercredi après-midi (sans compter les animations pédagogiques!!!). Le mercredi après-midi ne suffit pas.»



SNUipp-FSU - 128 Bd Blanqui 75013 Paris - 01 40 79 50 00 | Mentions Légales