Changer l’organisation de l’école



Le constat est sans appel. 85% des enseignant.es ne souhaitent pas conserver cette organisation qui n’a pas permis d’améliorations dans les apprentissages des élèves et qui a dégradé leurs conditions de travail.



74.5% des enseignant.es souhaitent le retour à l’organisation d’une semaine sur 4 jours, 53,2% sans réduction des vacances et 21.5% avec une réduction des vacances. Le calendrier scolaire est fortement dénoncé notamment le non-respect de l’alternance 7/2. Les collègues exerçant en école maternelle souhaitent davantage que les autres une organisation sur 4 jours de classe (83%), et sans réduction des vacances (63%). En milieu urbain, cette organisation sur 4 jours est demandée à 76%, à 73% en milieu rural ou mixte. Les femmes sont plus nombreuses à souhaiter cette organisation (76%) que les hommes (65%).



Ce que vous en dites

« Je pense qu'un rythme régulier sur la semaine est plus positif. De même les périodes scolaires devraient être de durées égales, il est désastreux d'avoir une période de 5 semaines suivie d'une période de 12 voire 13 semaines. Actuellement l’organisation du temps scolaire est plutôt pensée pour le confort des adultes et pas pour répondre aux besoins des élèves ou du service qui gagnerait à trouver des temps de synthèse respectés pour un meilleur travail en équipe. Il serait aussi judicieux que les écoles d'une même circonscription (au moins) aient le même rythme »

« Les 5 matinées sont appréciables et importantes pour les apprentissages. En revanche, les 5 matinées sont contraignantes pour l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Quant à la fatigabilité des élèves, elle est plus liée aux grosses journées passées en dehors du foyer parental, qu’au temps scolaire. Le raccourcissement du temps d'apprentissage les après-midis est indispensable !!! »

« L'unité nationale est indispensable, il ne faut pas laisser les mairies décider seules dans leur coin !!! Idéalement, il faudrait suivre les recommandations des spécialistes en biorythme »

« il faut une vision nationale du temps de l'enfant (scolaire et périscolaire), un périscolaire de qualité (plutôt sur le temps du midi avec activités calmes pour être au plus près des besoins réels des enfants), des animateurs professionnels et formés, une équipe éducative qui ne se limite pas aux enseignants avec un réel lien entre les partenaires, une réduction des vacances et un respect du 7/2/7 »

« En maternelle, les rythmes actuels sont totalement inadaptés »

« Mais sous un climat tropical, dans des locaux très rudimentaires, il vaut mieux travailler tôt le matin et limiter le plus possible les temps de classe l'après midi. »



SNUipp-FSU - 128 Bd Blanqui 75013 Paris - 01 40 79 50 00 | Mentions Légales